Le mal de dos, dorsalgie et lombalgie.

La hernie discale est-elle la cause des douleurs lombaires et sciatiques?  Tout comme l’arthrose, n’est-elle pas plutôt une conséquence de ce qui crée ces douleurs, à savoir la contracture musculaire ? Le mal de dos  (lombalgie et dorsalgie ) est d’origine musculaire.

On a une hernie discale visible sur une IRM, mais on oublie son origine. Elle doit bien avoir une cause, pas forcément visible sur cette image ; cause qu’on pourrait cependant facilement retrouver en palpant le malade : la contracture musculaire. Or c’est celle-ci qui provoque la douleur.

D’ailleurs si l’on veut bien y réfléchir on peut admettre qu’une hernie discale pourrait éventuellement, comprimer un nerf et provoquer une douleur sciatique. Par quel mécanisme une hernie discale peut-elle provoquer une douleur lombaire ? Et même en cas de sciatalgie la question se pose : qu’est-ce qui a provoqué cette hernie discale ?

Bien que les sciatalgies et les lombalgies soient souvent associées (on parle alors de lombosciatiques), pour simplifier l’exposé nous les distinguerons.

La douleur lombaire, le fameux ‘mal de dos’, touche 5 à 10 % de la population. On estime que 80 % des personnes en ont souffert à un moment ou un autre ; 10% des lombalgiques en arrêt de travail le sont encore après 6 mois d’évolution.

Les lombalgies représentent près de 10% des consultations chez les généralistes. Au 2e rang après… les rhumes. Et encore, on estime que les 3/4 des malades ne consultent pas. Cette pathologie est à l’origine de 7% des arrêts de travail, 8% des actes de radiologie. 2 à 3 % des prescriptions de médicaments, 30% des prescriptions de kinésithérapie. Elle est la cause de 13% des invalidités.

Les coûts médicaux directs dépassent largement le milliard d’euros, et les lombalgies sont à l’origine de quelque 4 millions de journées de travail perdues chaque année. Ces chiffres datent des années 1990. Nous n’avons pu retrouver aucune donnée française plus récente. Il n’est pas déraisonnable d’estimer que ces coûts peuvent avoir triplé voir quintuplé en 10 ans, car, comme nous le verrons plus loin, leur augmentation est exponentielle.

On estime que la plupart des lombalgies durent moins de 3 mois, que l’essentiel des coûts est donc dû aux 7% de lombalgies chroniques. Cela  nous semble discutable, car en pratique, de nombreux frais sont engagés pour les lombalgies aiguës. De plus elles récidivent dans la moitié des cas au moins.

Le mal de dos (lombalgie, dorsalgie et sciatalgie) sont d’origine musculaire.

 

Source: www.brachy-myotherapie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.