Les 4 grandes approches en therapies manuelles

Afin de comprendre un peu mieux en quoi la Myothérapie (Ostéo- myothérapie) se distingue des autres thérapies manuelles, nous allons résumer les différentes approches pratiquées de nos jours.
L’Ostéopathie : quasiment toutes les thérapies manuelles avec des approches parfois totalement différentes, portent ce nom. On rencontre parfois les termes de Vertébrothérapie ou Chiropraxie.

La Myothérapie: ce terme désigne aussi une thérapie manuelle (différente de la Brachy- myothérapie) , mais selon une approche spécifique indiquée par son nom, Myothérapie = traitement des muscles.
Afin de ne pas confondre la Brachy-myothérapie avec d’autres méthodes différentes mais utilisant le même terme (notamment aux Etats –Unis), nous utiliserons le terme de Brachy-myothérapie qui est manuelle.
La Brachy- myothérapie est donc le traitement des muscles raccourcis par une contracture.
La méthode décrite ici est une thérapie manuelle s’adressant donc aux muscles contracturés. Suite à un choc récent ou ancien, la contracture est maintenue par une boucle médullaire monosynaptique ; c’est la cause de la plupart des troubles communs de l’appareil locomoteur, donc de la plupart des douleurs articulaires ou névralgies. (il manquait des petits mots)

La 1ère méthode apparue en Occident moderne de type cracking, fut mise au point par l’américain Still. Elle est basée sur un diagnostic, qui se fait d’après les positions, blocages ou mouvements des os, et agit par la manipulation des os.

La 2ème est l’Ostéopathie dite cranio- sacrée mise au point aux Etats- Unis par Sutherland vers 1943 ; il observe les micro-mouvements du corps et les corrige en cas de fonctionnement irrégulier, source de douleurs. Le diagnostic se fait par les positions ou mouvement des os et le traitement se fait avec facilité, sans forcer, tout en douceur, donc sans risque.

La 3ème est l’Ostéopathie myotensive  qui consiste à tirer sur le muscle. La méthode Mézières semble pouvoir être classée dans ce groupe.

Enfin, on s’est aperçu que raccourcir un muscle contracturé (selon un protocole précis) levait cette contracture. Peu d’écoles utilisent pourtant ce principe, à part celle du Strain Counterstrain de feu Lawrence Jones depuis 1954 aux Etats-Unis. Malgré ce point commun ( le raccourcissement musculaire thérapeutique), c’est une méthode musculaire différente sur tous les autres points de la Brachy- myothérapie, enseignée depuis 1989 aux médecins ostéopathes et aux kinésithérapeutes de France, Belgique, Suisse et maintenant de Thaïlande, notamment du point de vue du diagnostic, mais aussi du protocole thérapeutique.

Source: Traite de Myothérapie, tome 1

2 réflexions au sujet de « Les 4 grandes approches en therapies manuelles »

  1. Bonjour suite a une infection nosocomiale et une immobiliter longue je ne plus le genoux qu.a 20 degre et muscle contracter ou je peux trouver un bon praticien en myothérapie merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.