L’énergétique chinoise

L’Acu-AnMo est une approche d’Acupuncture basée sur un aspect oublié de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC): toute douleur est due à une obstruction à la circulation de l’énergie, et cette obstruction peut être de nature différente pour des symptômes apparemment semblables.  Le but est de traiter les douleurs articulaires, les troubles digestifs, hormonaux, avec un effet immédiat.

Chaque point est choisi en fonction d’un raisonnement énergétique de la douleur, et son effet doit être instantané (sinon le point choisi n’était pas le bon…). Car on traite un seul point à la fois, et on teste son effet immédiatement. Au total peu de points sont stimulés, souvent un ou deux seulement. Par contre le même point est souvent stimulé plusieurs fois au cours de la même séance, tant que cela améliore le patient. Approche originale rendue possible par le fait de ne pas utiliser d’aiguilles, mais un stylet métallique ou grâce à un stimulateur électrique qui ne transperce pas la peau mais stimule le point grâce à une manipulation spécifique. L’efficacité de l’acupuncture en est grandement augmentée.

Notre approche uniciste est donc radicalement différente de l’Acupuncture habituelle, basée (même en Chine) sur des recettes, aux effets plus ou moins intéressants. Et au lieu d’utiliser de nombreuses aiguilles laissées en place 1/2 heure, nous stimulons le point choisi de façon logique et raisonnée à l’aide d’un stylet manipulé pendant environ 1minute : l’amélioration immédiate du patient confirme le bon choix du point. Celui-ci peut alors être à nouveau stimulé si besoin – ce qui ne pourrait pas se faire avec des aiguilles. De plus l’utilisation de moxas est fréquente.

Les effets de l’Acu-AnMo sont particulièrement intéressants et rapides, notamment dans :

– les lombalgies (« mal de dos »), les douleurs des épaules

– les névralgies et les sciatiques,

– les douleurs aggravées par le repos ou la nuit, ou au début d’un mouvement ou au lever, comme par exemple (mais absolument pas exclusivement) dans la Polyarthrite Rhumatoïde ou la Spondylarthrite Ankylosante ;

– les douleurs articulaires avec ou sans arthrose etc…

Ce qui fait l’originalité de l’Acu-AnMo par rapport à l’acupuncture habituellement enseignée, c’est donc d’abord qu’elle est basée sur le raisonnement que toute douleur est due à une obstruction à la circulation d’énergie dans le corps. Ceci concerne les douleurs articulaires, mais souvent également les douleurs viscérales ou émotionnelles. Cette approche a l’avantage d’être à la fois plus simple et beaucoup plus performante que l’approche classique, celle qui part des 12 viscères (12 méridiens).

Les douleurs articulaires

Plusieurs variantes de perturbations du flux énergétique sont possibles (une demi-douzaine), et souvent associés : du barrage quasi complet aux simples ralentissements, ou encore une mauvaise diffusion transversale ou en profondeur. L’énergie, nécessaire à la vie, doit diffuser harmonieusement dans tout l’organisme. Il se peut aussi qu’elle soit en quantité insuffisante, auquel cas il faudra en apporter, en général par des moxas chauffant des points spécifiques.

Il faudra donc diagnostiquer et traiter chaque perturbation spécifiquement : on ne traite pas de la même façon deux personnes ayant par exemple des douleurs de l’épaule en apparence semblables : le traitement est toujours 100% individualisé. Les recettes ne sont pour nous d’aucune utilité.

On constatera donc soit des douleurs localisées, unique ou multiples, ou au contraire linéaires ; certaines sont aggravées par le mouvement, d’autres à l’inverse sont soulagée au fur et à mesure que l’on bouge ; certaines personnes sont mieux la nuit, d’autres présentent des douleurs qui y sont augmentées et le réveillent, l’obligeant parfois à se lever et à bouger ; ils peuvent ressentir une raideur, parfois matinale, plus ou moins vite soulagée par le mouvement. Il s’agit à chaque fois d’un type différent de blocage énergétique, qu’il faut diagnostiquer, ce qui est somme toute assez simple.

Et à chaque type d’obstruction correspond un traitement particulier. Une fois déterminée la nature du blocage par un raisonnement simple mais rigoureux, il suffit de stimuler souvent un seul point d’acupuncture spécifique (par obstruction constatée), rarement beaucoup plus, qui en général provoque une diminution instantanée de la douleur. Il sera alors répété tant qu’il améliore le patient. Sachant qu’en général plusieurs perturbations énergétiques sont associées, qu’il faudra traiter chacune spécifiquement

En Acu-AnMo les points, choisis par raisonnement individualisé et non par recette, ne sont pas piqués avec des aiguilles, mais simplement stimulés à l’aide d’un stylet, ce qui est beaucoup plus efficace, comme le montre la pratique.

Une diminution nette ou une cessation complète de la douleur est alors plus ou moins instantanée (ce qui permet d’ailleurs de vérifier de suite l’efficacité du traitement et la justesse du raisonnement).

Chaque point d’Acupuncture a une action énergétique bien précise, qui lui est spécifique, action ignorée dans les ‘recettes’,  actions que l’on ne retrouve pas dans les livres, pas plus que les raisonnements énergétiques que nous expliquerons.

Nous utilisons donc les points d’Acupuncture de façon raisonnée, et non sous forme de recettes (qui en général décevantes), comme cela se fait encore trop souvent : pour tel symptôme, tels points (nombreux en général…). En Acu-AnMo, c’est au contraire : pour tel blocage énergétique, tel(s) point(s), très peu nombreux ou même en général unique.

L’Acu-AnMo n’est pas de la digitopuncture ni du Shiatsu : il y a un raisonnement  très précis, et le point ainsi choisi est stimulé avec un stylet.

La médecine chinoise, mal comprise, est souvent inutilement complexe. (Nous en exposons les raisons à la page ‘historique’.) Nous nous situons dans la Tradition d’Acupuncture bien comprise, celle qui est en général oubliée, ignorée, et qui est au contraire simple et extrêmement efficace, et ce presque toujours de façon instantanée (comme on pourra le voir lors des exercices pratiqués lors des cours).

 

Troubles digestifs et hormonaux

Tout organe situé au niveau d’un bocage du flux énergétique, en amont ou en aval, sera potentiellement perturbé, ce qui reste parfois latent mais va habituellement se manifester par des symptômes précis. Ainsi, pour prendre un exemple, en cas d’obstruction au niveau lombaire du flux énergétique descendant, on pourra constater une lombalgie, et/ou une colite (par excès d’énergie au-dessus du blocage), et/ou des troubles urinaires ou gynécologiques (par insuffisance d’énergie en dessous du blocage). Un seul et même point peut suffire à traiter n’importe lequel de ces symptômes, ou tous en même temps s’ils sont tous présents, car il lève l’obstacle au flux énergétique.

Troubles émotionnels

Il ne faut pas confondre le stress, contrariété de la vie quotidienne, qui aggrave tout trouble sans en causer aucun, et les nœuds émotionnels persistants dus à d’importants chocs psychiques, oubliés ou non.

Quelques points spécifiques peuvent lever la cristallisation énergétique qui entretient la souffrance émotionnelle et/ou physique.